Nouvelles

Restez à l'affût

La technologie de Kelvin Zéro au cœur d’un projet d’essais cliniques virtuels avec l’Institut de Cardiologie de Montréal

Montréal, 13 décembre 2021. - Un projet d'essais cliniques virtuels mené par l'Institut de Cardiologie de Montréal (ICM), dans lequel la technologie révolutionnaire de Kelvin Zéro joue un rôle crucial, a reçu une subvention 9.35M$ dans le cadre du Fonds d'accélération des collaborations en santé (FACS) du gouvernement du Québec. C’est ce qu’a annoncé ce matin le ministre de l'Économie et de l'Innovation du Québec, M. Pierre Fitzgibbon.

La subvention, assortie d'une importante contribution de plusieurs partenaires du secteur privé, dont Kelvin Zéro, fait partie d'un projet de 21.7M$ qui vise à développer une plateforme numérique pour les essais cliniques virtuels. Conceptualisé et dirigé par le directeur du Centre de recherche de l'ICM, le Dr Jean-Claude Tardif, ce projet novateur permettra d'accélérer et de faciliter la recherche sur les maladies cardiovasculaires et métaboliques, les maladies inflammatoires, les troubles cognitifs et la démence, les maladies rares ainsi que les maladies infectieuses et les cancers.

Pour ce projet, Kelvin Zéro sera responsable de la création d'une plateforme sécurisée de préservation de la vie privée qui protégera les données médicales et personnelles des patients, suivra et enregistrera les formulaires de consentement numériques et permettra la traçabilité de chaque action grâce à la technologie blockchain. Kelvin Zéro collaborera avec Perceiv AI et Omnimed, qui superviseront respectivement l'analyse des méga-données et la gestion des dossiers médicaux électroniques et les portails des patients.

« Nous sommes particulièrement enthousiastes quant à notre rôle dans ce projet innovant de FACS. En fournissant l'infrastructure logicielle centrale, nous sommes prêts à démontrer les capacités d'utilisation, de sécurité et de protection de la vie privée de notre système d'identité numérique. Plus précisément, les essais cliniques virtuels et les soins de santé à domicile dépendent de la transformation numérique : il s'agit d’établir la confiance dans les processus d'identification, d'authentification et d'autorisation numériques tout en maintenant la plus haute protection des données d'identification personnelle (PII) et des informations de santé protégées (PHI) », a déclaré Philippe Desmarais, PDG de Kelvin Zéro.

« Nous sommes ravis de collaborer avec l'Institut de cardiologie de Montréal et les nombreux autres partenaires qui font partie de cette initiative », a poursuivi M. Desmarais. « Pour nous, chez Kelvin Zéro, la protection des données sensibles des citoyens est au cœur de nos activités. Ce projet d'essais cliniques virtuels bénéficiera de notre solution innovante et assurera la protection des dossiers médicaux et personnels. »

À propos de Kelvin Zéro

Kelvin Zéro, basée au Canada, a développé une technologie innovante qui permet aux industries hautement réglementées de propulser leurs capacités numériques en proposant un écosystème numérique parallèle qui offre une confidentialité, une sécurité, une validité et une capacité de vérification accrues. En mettant fin à la duplication des données sensibles, la technologie de Kelvin Zéro permet que les informations privées des citoyens restent toujours protégées.

Retour